Defiscalisation 2019 : combien sera-t-elle mise en place ?

Le prélèvement à la source sera adopté dès le 1er Janvier 2019. A partir de cette date, vous règlerez au Trésor Public vos impôts au fur et à mesure et non avec un décalage d’un an comme c’était le cas jusqu’à présent. Cette nouvelle mesure engendre de nombreuses questions auprès des contribuables : qu’adviendra-t-il notamment de la défiscalisation, pour les avantages fiscaux perçus sur l’année 2018 ?

2019 : le paiement des impôts

Initialement prévue en 2018, la mesure du prélèvement à la source verra officiellement le jour le 1er Janvier 2019. Chaque mois, un taux défini en fonction de votre imposition actuelle sera prélevé directement par votre employeur : vous recevrez alors sur votre compte votre salaire net d’impôts. Cette nouvelle méthode n’aura aucun impact sur le montant global de votre impôt, il s’agit simplement d’un nouveau type de versement. Les barèmes et les taux ne subiront pas pour autant d’évolution, si ce n’est celle qui est votée chaque année par la loi des finances.
Concrètement, au niveau du calendrier des versements et des déclarations, voici comment se déroulera l’année 2019 :

  • Suite à votre déclaration effectuée en mai 2018, un taux d’imposition vous sera attribué.
  • Dès janvier 2019, vous percevrez votre salaire net d’impôts : le pourcentage attribué sera déduit de votre revenu.
  • En mai 2019, vous effectuerez votre déclaration pour les revenus touchés en 2018. Votre taux sera alors adapté si nécessaire.
  • En septembre 2019, le solde de votre imposition sera calculé.

2019 : quand allez-vous toucher vos avantages fiscaux ?

Si vous avez eu recours à des dispositifs de défiscalisation ouvrant droit à des réductions ou à des crédits d’impôts, vous devrez les déclarer en mai 2019 et vous recevrez ainsi les montants adéquats lors du calcul du solde à la fin de l’été 2019. Ne vous inquiétez donc pas : les avantages fiscaux dont vous bénéficierez en 2018 ne seront pas perdus, même si l’on évoque régulièrement une « année blanche ».
Si vous profitez chaque année de crédits d’impôts dus par exemple à des gardes d’enfants ou à l’emploi d’un salarié à domicile, vous pourrez percevoir lors du premier trimestre un acompte de l’ordre de 30%, basé sur les dépenses engendrées l’année précédente. Il y aura ensuite une régularisation lorsque vous déclarerez en mai 2019 les dépenses réelles engagées.
Enfin, notez que si certains recours à la défiscalisation vous permettaient d’avoir une imposition nulle, un dispositif spécifique sera mis en place pour éviter aux ménages modestes de devoir avancer des frais en étant prélevés en 2019.